Temps des fêtes et autisme

Temps des fêtes et autisme

Par Maman Bleue

baby-3145997_1920

Avant de commencer, je tiens à préciser que je ne suis pas experte en autisme et que ce ne sont pas tous les enfants autistes qui réagissent de la même façon. Je vais ici vous parler de mon fils qui a des hypersensibilités sensorielles et peut-être allez-vous vous y  reconnaître et y trouver quelques trucs pour facilité vos partys des fêtes. Mon fils est autiste et il a les sens surdéveloppés. Pour lui, les bruits, les lumières, les odeurs, la proximité des gens avec leur chaleur et leurs parfums, les amalgames d’odeur de repas, bref tout devient un défi de taille pour son cerveau qui tente de gérer une surcharge d’information. Antoine adore Noël, les belles lumières et les chansons festives, MAIS il déteste les partys. En fait, il est excité à l’idée de voir toutes ses personnes favorites réunie au même endroit, mais aussitôt arrivé, il veut repartir chez lui, dans son confort.  Ces situations lui demandent beaucoup d’énergie et il s’en remet difficilement. Plus ses sens sont sollicités, plus grand sera son besoin de se reposer. Ça lui demande tellement d’énergie! Alors, pour nous les parents, ça veut aussi dire que nous devons choisir. On doit souvent sacrifier des partys pour le bien-être de notre coco. Du coup, nous avons souvent eu droit à des reproches, de l’incompréhension de la part de certaines personnes. Avec le temps nous avons développé certaines stratégies comme planifier nos rencontres et choisir des dates qui nous permettent d’avoir au moins une journée de repos entre chacune. Nous préparons mentalement Antoine en lui expliquant le déroulement de la prochaine journée. On prépare un sac de jouets sensoriels qui l’aide à se calmer et on achète souvent la paix avec une tablette. Malgré tous nos efforts, parfois il faut capituler. Comprenez bien que ce n’est pas de répondre aux caprices de notre fils, mais bien de répondre à un besoin et de le respecter dans ses limites. En étant à l’écoute et en lui faisant vivre une période des fêtes positives, on se rend compte que les années suivantes il repousse un peu plus ses limites alors on en sort gagnant au bout du compte.

Voici en terminant quelques conseils si vous connaissez un proche qui vit une situation qui ressemble à la nôtre :

-Soyez à l’écoute et respectez les besoins de cette famille. Je sais que les fêtes c’est important pour plusieurs et que c’est peut être une rare occasion de se rassembler, mais sachez que nos enfants sont une priorité avant les rassemblements festifs. De plus, en étant à l’écoute vous donnerez envie aux parents de revenir vous visiter et plutôt que de vous éviter.

– Demandez  aux parents de quelle manière vous pouvez accommoder l’enfant pour qu’il se sente bien. Ma meilleure amie organisait une pièce toute spéciale pour que mon fils puisse s’isoler au besoin, ce qui faisait que l’on pouvait rester toute la soirée et vivre un moment agréable.

-Demandez aux parents ce que vous pouvez faire pour aider.

-Si la famille doit quitter parce que leur enfant n’en peut plus, encore une fois respectez leur besoin. Évitez de faire ressentir à ces parents un sentiment de culpabilité. Remercier la famille pour leur présence! Ils ont déployé énormément d’énergie  afin de venir festoyer avec vous.

Maman Bleue

Alexandra alias Maman Bleue, est une maman de 4 enfants dont un avec des besoins particuliers et deux autres qui sont en attente de services.  Éducatrice spécialisée de métier, elle s’est trouvée une passion pour l’entreprenariat et travaille maintenant de la maison, ce qui lui permet de se concentrer sur sa marmaille. On la considère souvent comme une superwoman, car elle n’hésite pas à se lancer tête première dans les projets qui lui tiennent à cœur. Alexandra prête sa voix aussi pour la cause de l’autisme puisqu’elle croit qu’un jour la différence ne sera plus stigmatisée. Elle rêve d’un Québec inclusif et tolérant pour son fils, c’est pour cela qu’elle a démarré son blogue Maman Bleue et qu’elle est maintenant collaboratrice pour La basse-cour. Philanthrope, femme au grand cœur elle saura toucher vos cœurs et elle vous fera croire en votre potentiel.

One Comment Add yours

  1. Mme Eve dit :

    C’est tout simple et pourtant on devrait en faire autant pour tous les familles!
    Que l’enfant soitt la priorité avant les rassemblements festifs et AVANT les attentes des autres, accomoder les familles avec des jeunes enfants, ne pas les faire sentir coupable de choisir le bien-être de l’enfant en priorité…

    J’aime

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s