Quand jeter moins fait réfléchir plus

Par Marie-Ève

recycle

Les processus sérieux de désencombrement et de zéro déchet nous sont tombés dessus un beau matin. Comme si la vie attendait vraiment qu’on soit disponible mentalement pour nous illuminer le chemin vers « le moins ».

Au fil des jours, semaines, lectures et inspirations, ma perception de plusieurs gestes banals ou objets quotidiens s’est modifié à un point tel que leur présence dans ma vie (et sur Terre, oui oui…!) ne fait plus aucun sens pour moi! Comme quoi vouloir moins de stuff dans nos vies nous pousse à réfléchir plus!

Le papier de toilette

Le papier de toilette, même s’il est le plus écologique possible (donc rugueux, ouch!), est fait d’arbres. Ben oui. Et on en plus, justement, si on veut pas se râper la fesse précieuse, ça coûte cher. Je n’avais jamais vraiment exploré cet angle-là avant. Mais maintenant, deux images me viennent en tête quand j’utilise du papier jetable: « je m’essuies les fesses avec des arbres et je les flush » et « aussi bien prendre des 20$ directement rendu là! »

Vous voyez quand même que je fais dans l’extrapolation! Mais en ajoutant quelques nuances, on en est pas loin. On s’est donc mis au papier de toilette lavable cet automne, parce que j’étais très enceinte et que je faisais 50 minis pipis par jour. Les jobs de caca ont suivi quand on s’est remis aux couches lavables #BrasséeDeCaca.

Gestion menstruelle (et autres péripéties de bobette)

Je me suis aussi questionnée sur les raisons qui nous poussent, femmes du XXIe siècle, à gérer nos flux menstruels comme si c’était de la lave radioactive. On s’est tellement fait convaincre qu’on était sale et dégueuse down there, qu’on n’ose même pas se toucher nous-même. Alors encore moins notre sang menstruel!

Et puis, enceinte, je dois dire que ma gestion de fluides de bobette est assez complexe: pertes vaginales, pipi et sueur. Sans protection, je me retrouve détrempée (et inconfortable) en une heure. Et pas question d’utiliser dix protections jetables par jour!

Usage unique

Avec le désencombrement majeur qu’on effectue tranquillement (bébé et bambin obligent), c’est aussi ma vision de l’usage des objets qui a grandement changée. Exit les objets qui n’ont qu’un seul usage, surtout si celui-ci n’arrive qu’une fois par année.

Mes pots Mason servent de verres, de contenants à aliments dans le frigo comme dans le garde-manger, de contenants à vrac, à congélation, à plantes, alouette! Les caisses d’agrumes en bois servent de rangement/classement un peu partout dans la maison. Les doudous en trop deviennent des mouchoirs, des lingettes ou du papier de toilette.

Parce que plus on réutilise, moins on achète et moins on jette! Vous voyez, tout est dans tout! C’est le temps de vous faire aller la créativité et le système D!

Marie-Ève

Femme, amoureuse, maman, mamange et future sage-femme.

VENEZ RENCONTRER MARIE-ÈVE! Lors de notre soirée conférence le 7 mars 2019 où elle co-animera la conférence  » En route vers un mode de vie alternatif ». Pour plus d’informations c’est ICI ou ICI.

Rencontrez tous les collaborateurs!

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s